• vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre

  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre

  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre

  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre

  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre

  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre
  • vignette livre

Xw001 Cadavre exquis
de Nicolas Robel
(né en 1974. Québec, Canada)
Christophe Lambert
(né en 1970. Bienne, Suisse)

page de couverture

Aussi improbable qu'un combat de catch entre Desmond Tutu et l'incroyable Hulk, le trait tarabiscoté et déconstruit de Christophe Lambert rencontre l'élégance du dessin de Nicolas Robel. Dans une mise en scène proche de l'exercice de style, où les situations rocambolesques se suivent mais ne se ressemblent pas, « Cadavre Exquis » propose à l'arrivée une histoire sans queue ni tête ni ce qui va entre, mais sacrément drôle et surprenante! Dans ce puissant délire du non-sens dessiné à quatre mains, on croise Sacha Distel, un chien-chat, un manchot italien qui parle avec les mains, et bien sûr, un ou deux monstres! Cet ouvrage, le premier de la collection «X» entièrement sérigraphié, flatte diablement nos sens: l’œil, mais aussi l'odorat et le toucher. Plus qu'un simple livre, «Cadavre Exquis» a bénéficié du savoir-faire caractéristique des publications de B.ü.L.b comix. Un véritable «livre-objet», comme se plaît si bien à le dire le maître de cérémonie.



fiche technique
titre: Cadavre exquis
auteurs: Nicolas Robel, Christophe Lambert
collection: X[w]
code: Xw001
langue: français
ISBN-10: 2-940234-05-1
ISBN-13: 978-2-940234-05-9
dimensions: 230 × 250 mm
nombre de pages: 16
poids: 220 g.
papier: carton gris main (couv), offset épais (int)
impression: Sérigraphiée 3 couleurs rº/vº (couv+int)

caracteristiques: Couverture légèrement rigide avec rabats (3 rainages), piqué-pli,
tirage: 300
parution: mars 2000
prix de vente: 50 CHF

Xw001 Cadavre exquis
de Nicolas Robel
(né en 1974. Québec, Canada)
Christophe Lambert
(né en 1970. Bienne, Suisse)

Aussi improbable qu'un combat de catch entre Desmond Tutu et l'incroyable Hulk, le trait tarabiscoté et déconstruit de Christophe Lambert rencontre l'élégance du dessin de Nicolas Robel. Dans une mise en scène proche de l'exercice de style, où les situations rocambolesques se suivent mais ne se ressemblent pas, « Cadavre Exquis » propose à l'arrivée une histoire sans queue ni tête ni ce qui va entre, mais sacrément drôle et surprenante! Dans ce puissant délire du non-sens dessiné à quatre mains, on croise Sacha Distel, un chien-chat, un manchot italien qui parle avec les mains, et bien sûr, un ou deux monstres! Cet ouvrage, le premier de la collection «X» entièrement sérigraphié, flatte diablement nos sens: l’œil, mais aussi l'odorat et le toucher. Plus qu'un simple livre, «Cadavre Exquis» a bénéficié du savoir-faire caractéristique des publications de B.ü.L.b comix. Un véritable «livre-objet», comme se plaît si bien à le dire le maître de cérémonie.

Blog Book By Its Cover (anglais)
Dimanche.ch (17.12.00)
page de couverture
titre: Cadavre exquis
auteurs: Nicolas Robel, Christophe Lambert
collection: X[w]
code: Xw001
langue: français
ISBN-10: 2-940234-05-1
ISBN-13: 978-2-940234-05-9
dimensions: 230 × 250 mm
nombre de pages: 16
poids: 220 g.
papier: carton gris main (couv), offset épais (int)
impression: Sérigraphiée 3 couleurs rº/vº (couv+int)

caracteristiques: Couverture légèrement rigide avec rabats (3 rainages), piqué-pli,
tirage: 300
parution: mars 2000
prix de vente: 50 CHF