• vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure

La BD genevoise vire au fanzine

ALBUMS/ De jeunes loups lancent Atrabile et B.ü.L.b, deux minuscules maisons d’édition.

Alain Penel, jeudi 26 juin 1997
Tribune de Genève, Culture

Rodolpe Töpffer fourmille d’héritiers à Genève. Les dessinateurs BD poussent au bout du lac cornme des champignons après un soir d’orage. Au point que ceux qui, de Poussin à Ab’Aigre en passant par Ceppi, étaient apparus à l’aube des années 70 semblent appartenir aujourd’hui à une équipe de vétérans Satus.
Cette nouvelle vague d’artistes BD, qui est issue en partie de l’Ecole des arts décos, ne se contente pas de dessiner. Elle cherche aussi des supports de diffusion. Est-elle en passe de les trouver? Dans la foulée de Drozophile et des Editions Paquet, deux petits nouveaux éditeurs tentent d’envahir le marché. «Fruit d’une hydre à trois têtes», Atrabile lance un album collectif comme Drozophile, mais de petit format. Le No 0 de Bile Noire groupe autour de thèmes dépressifs une bonne douzaine de dessinateurs qui «cherchent à dire quelque chose», de Thomas Bonny à Xavier Robel. La même enseigne publie le premier album de Frederik Peeters, Fromage confiture, ou l’histoire intime d’un magicien.

A lire dans son bain
La bande dessinée étant décidément une occupation de rebelles, un autre Robel, prénommé Nicolas et frère de Xavier, a fondé lui B.ü.L.b, autre édition «fanzinesque ». Ce jeune graphiste (23 ans) explique qu’il s’est jeté dans les bulles parce qu’il ne trouvait pas ce qu’il voulait dans la BD contemporaine. Le nom de sa maison, il le décline ainsi: «Bande dessinée ütopique à lire dans son bain». Il rappelle aussi que «bulb» en anglais signifie ampoule. Il a d’ailleurs adopté le watt pour le format de ses publications. Vient de paraître par exemple dans la collection 40 (w) N’importe quoi d’Ibn Al Rabin. En attendant le 10 000 watts, c’est-à-dire, pour le jeune éditeur, la grandeur de l’affiche mondiale. Tant Atrabile (Maxime Pégatoquet, Benoît Chevallier et Daniel Pellegrino) que B.ü.L.b fonctionnent sur le même principe. Des auteurs-dessinateurs locaux. Une impression «minimale» en petit format, avec sérigraphie pour la couverture et photocopies pour le corps de l’ouvrage. Pas de diffuseur. Seulement le bouche à oreille pour s’éclater les yeux et quelques libraires compatissants. De tout petits frais pour une grande aventure.

Samedi 28 juin dès 17 h à la Galerie SFP, 9, rue des Amis à Genève, B.ü.L.b. (Nicolas Robel) vernit sept nouveaux titres avec bar hawaïen et BD géante exécutée sur place par tous les auteurs. Adresse des Editions B.ü.L.b: bp 2033, 1211 Genève 1, tél. (022) 741 26 07. Atrabile, c/o Maxime Pégatoquet, 15, place des Augustins, I205 Genève, tél. 320 91 58.