• vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure

Moelleux du bulbe

Eric Loret, jeudi 8 juillet 2004
Libération, Livres

2(W)Box. SetM.
Bülbcomix, N&B, 10€

Cet objet étrange qui trône aux caisses des libraires n’est pas une boîte d’allumettes roses mais un coffret (62x32mm) de 5 BD comprenant chacune 20 minuscules pages. On trouve dans ce cadeau pas cher uncauchemar excentrique de Max, une désagrégation pointilleuse de PetitRoulet et deux récits de Nicolas Robel (chef des petites boîtes) et JohnPorcellino tournant autour des vinyles. L’Américain raconte une séance de psy hilarante qui se termine au magasin de disques; le Suisse retrace vingt-sept ans de passion musicale, des Ramones jusqu’à Bach en passant par son fils et sa copine: «Les meilleurs moments sont ceux des découvertes et du partage.» Le morceau de résistance (pour les nerfs optiques, en particulier) est le bijou de ChrisWare, qui tente une histoire des comics en 100 cases,variant de 8 à 24 mm de côté. Le pire est qu’il y arrive parfaitement, sur fond de politique et de pornographie. (Diffusion libraires: eric@lecomptoirdiff.com. Particuliers: comix@bulbfactory@ch)????
É. LO.