• vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure

Ron Regé Jr

32 ans. Punk,
expérimental,
il livre sa vie sexuelle
en petits carrés.

Fuc(k)
B.ü.Lb comix, 64pp., bichrome,
15€ (98,40F)
www.geocities.com/ronregejr/
main.html

Eric Loret, jeudi 24 janvier 2002
Libération, Livres, Spécial BD

Sous l’underground, il y a l’under-underground. Ron Regé Jr. en fait assurément partie. Il est traduit chez B.ü.L.b. comix, petit artisan suisse au catalogue ébouriffant que vous ne trouverez pas en grandes surfaces culturelles. Ron Regé est un «punkrocker» membre du groupe Yes Girls, et punk au point même d’avoir bossé pour un jeu vidéo des Pokemons.
Fuc (k) rassemble deux histoires, «Fuc» et «Boys», racontées en petits carrés avec des personnages simplets mais qui cachent en réalité un langage graphique beaucoup plus expérimental et exigeant, où volumes, schématisations et dynamiques cogitent pas mal. «Fuc» met en rose, en blanc et en scène le couple du point de vue de l’homme et «Boys» le rapport sexuel du point de vue de la femme. Ron s’interroge sur l’amour moderne: «Je pensais que le grand amour était pour toujours. Je suppose que ça arrive parfois. Et puis j’ai aimé despersonnes avec tant d’intensité, d’intimité, de confiance, de compréhension… seulement pour les regarder plus tard d’un air absent, sans aucune émotion. Le secret s’évanouit comme s’il n’avait jamais existé. Nous partageons en ce moment un heureux secret, mais, attention, car le monde moderne émerge chaque jour.»
Le texte de «Boys» est signé Joan Reidy, une amie de Ron, sous forme de fragments intimes, amusants et glaçants à la fois: «Il parlait trop pendant l’amour. Le seul moment où il se la fermait, c’était quand je m’asseyais sur sa figure.»