• vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure

Face-à-Face

Maxime Pégatoquet, 16–29 février 1996
La Clef nº 12, éclairages

Face-à-Face
Le présumé coupable: Nicolas Robel, 21 ans, père des éd.B.ü.L.B.Comix L’inquisiteur: La Clef, 12 numéros, concentré de 80 personnes
I.: tu as créé cette maison d’édition début décembre 95, le premier album –“sûre” de Baladi est sorti courant janvier, quel est ton but?
P.C.: l’ambition première était de montrer aux gens (à la face du monde) qu’il existait de bons illustrateurs/dessinateurs à Genève. Et j’ai créé mon propre label, plutôt que d’espérer sur d’hypothétiques démarches.
I.: B.ü.L.B., qu’est-ce que ça veut dire?
P.C.: “Bande dessinée utopique à lire dans son bain”! Bulb est un mot anglais au départ qui signifie ampoule (d’où le logo) et je l’ai modifié graphiquement pour qu’il soit plus visuel.
I.: Tu es ouvert à toutes les propositions?
P.C.: Disons qu’en priorité je veux montrer le travail d’autres genevois(es) style Julien Kaiser, Helge Reumann, Max ou moi. Mais libre aux gens de me contacter.
I.: Le prochain album c’est quand?
P.C.: Dans 3 mois normalement.

Propos recueillis par
Maxime Pégatoquet