• vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure
  • vignette coupure

Deux Genevois ont introduit la BD à Lilliput

Philippe Muri, Samedi-dimanche 12-13 octobre 2013
Tribune de Genève, Voix et chapitres

Editeurs de B.ü.L.b Comix, Nicolas Robel et Mathieu Christe achèvent leur série de petites boîtes bourrées de mini-albums

Au fond de leur atelier carougeois, ils ont entreposé une table de pingpong, qui sert à l’occasion de table de réunion. Un quart d’heure par jour au moins, Nicolas Robel et Mathieu Christe interrompent leur double activité d’éditeur et de graphiste pour disputer d’homériques parties, histoire de se changer les idées. «Au début, tout en échangeant des balles, on continue à parler de boulot, racontent-ils, une raquette à la main. Finalement, il y a toujours un moment où l’un de nous se prend au jeu et réclame un match.» Pour leurs visiteurs, les deux patrons et uniques employés des Editions B.ü.Lb. Comix ont imprimé une élégante carte de visite en forme d’invitation officielle à une pause tennis de table. Le résultat du premier set, du deuxième, voire de la belle est à griffonner en fin de partie. «Le club prête des raquettes aux hôtes si nécessaire», précise avec humour une ligne en petits caractères. Chiche?


Des boites de A à Z
Muni des outils nécessaires, on se lance tout à la fois dans une partie et dans l’interview prévue. Le coup droit de Nicolas défrise, le revers de Mathieu fait mal. La balle, minuscule, fournit un prétexte idéal à enchaîner. Car nos deux lascars aiment donner dans le lilliputien. Depuis 1997, ils ont produit une ribambelle d’ouvrages minuscules, glissés par paquets de cinq dans des étuis en carton au design soigné. Sur le principe des lettres de l’alphabet, vingt-six petites boîtes tirées chacune entre 600 et 800 exemplaires ont ainsi vu lejour au fil du temps. La dernière livraison, la Z donc, sort ces jours, disponible selon l’adage dans les bonnes librairies ou sur le site Internet très complet des Editions B.ü.L.b. Comix: www.bulbfactory.ch/comix. Présentés sous la forme d’un accordéon de onze volets, soit 22 pages, les bébés albums édités par Christe et Robel prennent peu de place: à peine plus de trois centimètres sur quatre! «Le côté miniature nous attirait, commente le duo genevois entre deux coups de raquette. Le petit format évite la grandiloquence. Il revêt aussi un aspect pragmatique intéressant au niveau du stockage.» Dans les locaux de B.ü.L.b. Comix, les ouvrages de la collection 2 [w] prennent peu de place. Produits artisanalement, ces petits bijoux de bouquins s’avèrent aussi ludiques que surprenants. «Ce sont vraiment des livres-objets. C’est comme un jeu que nous proposons au lecteur. Nos albums invitent à une lecture différente, moins linéaire que d’ordinaire.» Certains des 121 auteurs présents au catalogue n’ont pas hésité à créer des lectures simultanées entre le recto et le verso, à jouer sur la transparence des pages ou à reprendre le bon vieux concept du cadavre exquis, «Au niveau narratif et graphique, c’est un espace de création totalement libre, qui permet d’expérimenter de nouvelles voies.» Sur les leporellos miniatures de la collection 2 [w], les grands noms de la BD et de l’illustration côtoient de parfaits inconnus. «Ça a commencé très localement, puis nous avons contacté des auteurs du monde entier, selon nos coups de coeur. On a choisi des gens qui développaient quelque chose de particulier, de vraiment personnel.» Dessinateur lui-même, Nicolas Robel s’est essayé plusieurs fois à l’exercice - «j’avais un piston», rigole-t-il en clignant de l’oeil. Au générique, on trouve également son frère Xavier ainsi que les Genevois Wazem, Frederik Peeters, Georges Schwizgebel, Alex Baladi, Helge Reumann, Nadia Raviscioni ou lsabelle Pralong. Distingué à Angoulême, l’Américain Chris Ware aussi participé à l’aventure, de même que des pointures comme Charles Burns, Blex Bolex, Max, Avril ou Petit-Roulet. Des refus? «Très peu. Certains, comme Rabagliati ou Chester Brown, étaient trop occupés par leurs projets persos. Sempé n’a jamais donné suite à notre demande.»

Nouveau projet
Au moment de conclure, Christe et Robel tirent un bilan réjouissant de cette aventure éditoriale menée à bien sans aucune subvention. «En tout, nous avons vendu entre 10 000 et 12 000 petites boîtes. Pas mal pour un produit de niche.» Un nouveau projet en vue? Nicolas Robel affiche un sourire en coin: «Pourquoi pas quel que chose autour du ping-pong?»…

Fureur de lire, portes ouvertes ce samedi de 10h à 12h aux Editions B.ü.L.b. Comix, rue du Tunnel 7, à Carouge. Mathieu Christe et Nicolas Robel sont aussi présents au Café Kugler (rue de la Truite 4bis) sa de 13h à 23h, di de 13h à 19h.

Légende photo:
Mathieu Chrtste (à gauche) et Nicolas Robel en pleine pause tennis de table. Chaque jour, les deux boss des éditions B.ü.L.b. Comix prennent quelques instants pour disputer des échanges endiablés. L’occasion, entre deux coups de raquette, d’évoquer leurs minis albums, glissés dans des petites boîtes en carton (photo de gauche). La dernière livraison de la collection sort ces jours.